Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for août 2011

À « De Grassouillet à Petit Poucet », nous aimons également tous les animaux du règne animal..mais il arrive que Porcinet ait une place de choix dans notre assiette ;)!

Ayant pris part à un méchoui chez un ami, on  m’a fait cadeau d’un gros bol de cochon braisé.  J’ai décidé d’en faire mon dejeuner/dîner !

 

  • Une bonne portion de porc braisé

Pour la salade, j’ai simplement mis les restants que j’avais sous la main.

  • 1 carrote
  • 1 radis
  • 2-3 champignons
  • 2 bonnes poignées d’épinard
  • 2 branches de céleris
  • 1 poignée de canneberges séchés

Le tout avec un peu de vinaigrette à l’italienne piquante.

Je sais, c’est un peu fourre-tout comme recette, mais l’idée est de  démontrer qu’on peut faire beaucoup avec pas grand chose.

Certains remarquerons que je n’ai techniquement pas utilisé de salade ou de laitue et c’est voulu ainsi. Je considères les épinards comme étant de loin  nutritivement superieur à la laitue iceberg!!

Mais l’essentiel est d’utiliser un maximum de légumes pour faire une excellente salade pour aller avec la viande.

Faites un repas que tous apprecierons 🙂 !

 

 

 

 

Publicités

Read Full Post »

Nous sommes les descendants des peuples de chasseurs-cueilleurs qui ont évolués sur notre planète ces derniers 2-3 millions d’années.

La chasse et la cueillette sont les premiers modes de subsistance de notre espèce. Il est donc normal que notre corps soit adapté à un régime d’activité physique ressemblant à ce modèle.

Alors à quoi ressemblait la vie de notre ami le chasseur-cueilleur ?

La chasse : Il lui faut constament marcher pour suivre  le gibier,  à courrir à perdre haleine à l’approche  finale et faire l’utilisation d’un maximum de puissance musculaire pour abattre l’animal.

Désolé pour les enfants, mais c’est la vie..fallait manger Bambi avant l’arrivée du super-marché :)..

(Ca ou notre ami était lui-même le lunch, doit se sauver les jambes à son cou ou se défendre).

La cueillette : Généralement peu stressant, beaucoup de promenage, mais beaucoup de mouvements complexes pour avoir accès aux racines et aux divers fruits. Parfois, on doit lever des choses d’un certain poids pour y avoir accès ou ramasser Junior qui viens de se faire mal.

Mais attention, on ne gaspille pas son énergie (ses calories) pour rien! On ne sait jamais quand le prochain repas va être disponible.

Que peut-on retenir de ce modèle ? Que notre évolution nous a adaptés pour :

  • Quand une activité physique est necessaire, elle est de faible intensité, mais relativement constante  la majorité du temps.
  • Faire appel de temps en temps à ce qu’on appelle le « Cardio » et la puissance musculaire, pendant une courte période et de forte intensité.
  • Manger tout ce qu’on à devant nous, puis s’assir sur notre derriere pour économiser notre énergie .

.

Bref,  notre évolution nous prédisposes à prendre de longues marches,  faire des « sprints » (course intense de courte durée)  1-2 fois par semaine et à lever des choses pesantes de temps en temps !

Une activité qui demande de faire du cardio-vasculaire  de manière intensive  pendant une longue durée va totalement à l’encontre de notre héritage génétique.

Le meilleur exemple pour le demontrer  est de comparer des coureurs de marathon (une version glorifié du jogging) et des « sprinteurs ».

Les coureurs de marathon ont tendance à dévelloper peu de masse musculaire à fibre qu’on appelle « lente » (très efficace pour l’endurance..mais peu avantageuse si Winnie l’ourson est dans les parages !!). Ce genre d’activité, si pratiqué trop longtemps, va bruler presque tout le glucose  necessaire au cerveau, qui vous dira.. »j’ai faim!! ».

Dites bonjour  au plat de pâtes (qui n’est rien d’autre qu’une forme de sucre!!)..et pour ceux qui voulaient perdre du poids, retour à la case depart :(.

Et avant d’en arriver au plat de pâtes, le corpa à deja commencé à cannibaliser sa propre masse musculaire pour convertir les proteines de celle-ci en glucose, par le biais d’une hormone appellée la Cortisone!

Les « sprinteurs », de part leurs activités, amorcent la production d’hormones dans le corps qui favorisent le devellopement de la masse musculaire, surtout celle à fibre « rapide » (qui a l’avantage de bruler, même au repos, plus de calories).

De plus, on constate une amelioration des capacités cardiovasculaires, et ce même si la période d’activité est courte. Ce qui n’entraine pas le relachement massif de cortisone, vu qu’il reste encore assez de glucose dans le syteme pour fournir le cerveau.

Donc à mort la course à pied (jogging, marathon) ou le vélo stationnaire,  surtout si ca veut dire suer  sang et eau pendant des heures pour pas grand chose ;)!

 

Pas encore tout à fait convaincu ? On dit souvent qu’une image vaut mille mots..

Alors, est-ce le courreur de marathon de gauche..ou le sprinter de droite qui possède le meilleur profil de santé et d’activité physique :)?

Read Full Post »

Je viens de me rendre compte que d’écrire « primal/paleo/evolutif », ca commence à être long ..et un peu melangeant si je me mets dans la peau de quelqu’un ni connaissant rien!

Alors c’est quoi exactement la différence?

Primal : l’école de pensée « primale » viens surtout de Mark Sisson, de Mark’s Daily Apple. Sa philosophie est axé sur monsieur et madame tout le monde et est basé sur le principle du 80/20.

Bref, être « strict » 80% du temps, avec un peu de jeux pour « tricher » 20% du temps. Pour la majorité des gens, on parle de faire attention toute la semaine, sauf pendant 1-2 repas et de laisser une certaine place aux produits laitiers.

Paleo : Tiré du mots « paléolithique » (pré-histoire), ou la majorité des gens ont tendance à être beaucoup plus exigeant envers eux-memes sur leur alimentation. Pour ceux-la, consommé quelques produits cerealiers ou laitiers que ce soit est souvent proscrit.

Robb Wolf de Paleo Solution.

.

  Evolutif/evolutive : terme générique que j’utilises souvent de manière interchangeable avec  les 2 derniers cités plus haut. Certains pourraient prendre ombrage d’un tel lacisme, car le terme est quelques fois utilisés pour parler de « La diète evolutive » de Arthur de Vany, un des « Ancients » du mouvement.

Selon lui, on devrait mettre l’accent sur les produits de la mer et dans une moindre mesure, sur les viandes faible en gras (j’expliquerai dans un autre post pourquoi).

Arthur de Vany, de The New Evolution Diet.

Pour conclure : Tous les personnages cités plus haut font parti d’un même mouvement, celui de ceux qui regardent en arrière pour trouver des solutions aux maladies de civilisation d’aujourd’hui.

Dans tous les cas,  ils tirent leur inspiration du  Paléolithique, la première et plus longue période de la Préhistoire. Cette période commence avec l’apparition de l’Homme, il y a environ trois millions d’années et s’achève vers 12 000 ans avant le présent, avec l’apparition de l’agriculture.

En bout de ligne, les variations entre ces différents courant de pensées sont plutot minimes et vous aiderons à être en meilleure santé :)!

Read Full Post »

L’image de l’en-tête vous a donné faim et vous vous demandez ce que c’est exactement et a quel point c’est facile de manger primal/paleo/evolutif, même en étant franchement paresseux ?

 

 
Les ingrédients :

  1. Un peu de beurre (pas de margarine avec des gras hydrogénés!).
  2. 2 côtelettes de porc
  3. Des épices à bifteck de Montreal
  4. un sac de légumes congelés Artic Garden

Épicer et faire cuire les côtelettes, retirer les puis mettre sous cloche les legumes (si necessaire ou au goût, remettre encore un peu de beurre et/ou enlever l’excès d’épices).

Et voila ! Simple comme bonjour, non 😉 ?

(Et c’est franchement cochon, yum yum !!)

Read Full Post »

Vous etes dans un ascenseur et quelqu’un qui ne vous à pas vu depuis longtemps fait soudainement le saut en vous reconnaissant (oui, ca arrive :)), et vous demandes qu’est-ce qui vous est arrivé!

Alors comment décrire à quelqu’un ce qu’est le style de vie et l’alimention primale/paleo/evolutive, le tout en moins de 30 secondes ?

Je consommes plus de viande, beaucoup de légumes, des fruits avec modération et des noix de temps en temps et pour l’activité physique, je fais des « sprints » (course rapide de courte durée, mais de très forte intensité) une à deux fois par semaine.

C’est simple, facile à comprendre et surtout positif ! Personne n’aime entendre se faire dire ce qu’il ne doit pas manger ou qu’il lui faut courir pendant des heures.

Bref,  la vie étant ce qu’elle est, vous n’avez pas le temps de lui expliquer le comment, pourquoi ca marche, et encore moins de lui faire un court complet sur la nutrition sur un 10 sous ;)!

Read Full Post »

Quand j’ai cherché du materiel pour mon premier post, j’avoue humblement que je ne savais pas trop quoi écrire. Par chance, je me suis rapellé de cette citation d’Hippocrate..

« Que ta Nourriture soit ta Médecine et ta Médecine, ta Nourriture. »

Cette phrase venant du fond des âges (près de 4 siècles avant Jesus-Christ),  d’un homme reconnu comme le premier à avoir rejeté les superstitions et les croyances de la médecine de son époque, était tout simplement parfaite pour décrire le thème de ce blog.

Car la mission de ce blog va  être d’aller directement à l’encontre des superstitions et dogmes de la santé et de l’alimentation moderne, en utilisant le passé (notre evolution) comme guide alimentaire pour atteindre une santé et une condition physique éclatante, et ce jusqu’à très tard dans la vie.

Le tout expliqué de manière simple, avec une pointe d’humour (comme l’indique le titre de ce blog) parfois mordante!

Pour ceux qui ont directement été à la dernière ligne du texte : Il y aura du BACON en quantité …

(Oh que oui 🙂 !!)

Read Full Post »

De grassouillet à petit poucet..

Pourquoi un titre de site aussi ridicule ? Ce qui a été une farce sur msn entre moi-même et un de mes amis, est devenu..plus sérieux au fil du temps! Parce qu’après réflexion, il décrit très bien mon cheminement de plus d’un an et demi .

Au début, j’étais très grassouillet :  à 5 pieds 9 pouces,  208 lbs, avec un souffle de plus en plus court, mon  niveau d’énergie et ma qualité de vie était en déclin.

Aujourd’hui, mon poids est  autour de 170 lbs (presque 40 lbs de perte de graisse),  le café est devenu une habitude plutot qu’une béquille obligatoire pour retourner dans le monde des vivants  et je ne tombes que très rarement malade!

Comment? Simplement en faisant comme le petit poucet de l’histoire, en laissant tomber derrière moi les bouts de pain (et autres produits céréaliers)..ce qui a eu pour effet d’aussi faire tomber sans effort les kilos en trop :D.

Et pour ceux que ca interesses,  je vous invites à suivre les petits galets blancs et les bouts de pain que j’ai laissé tomber derrière moi.

Mais s.v.p. éviter de ramasser (et de manger) les bouts de pain ;)..

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :